Choisir son équipement pour le voyage à vélo

Choisir son équipement pour le voyage à vélo

Vous souhaitez faire du cyclotourisme mais vous ne savez pas quel équipement pour le voyage à vélo choisir ? Découvrez notre retour d’expérience et notre liste de matériel de cyclotourisme !

Bien choisir son vélo de voyage

Votre vélo de voyage va devenir au fil des kilomètres votre plus fidèle compagnon. Vous allez l’aimer, parfois le detester, quelque fois vouloir l’abandonner au bord de la route quand il aura des soucis mécaniques… Mais finalement, qu’est ce que vous allez vous y attacher !!

Il doit avoir certains caractéristiques pour être confortable :

  • Il doit être parfaitement à votre taille et bien réglé : un vélo qui ne vous correspond pas risque de vous causer des douleurs importantes au fur et à mesure des kms (nuque, poignet, dos…)
  • Il doit correspondre à votre projet : on ne part pas avec le même vélo mode bikepacking hyper léger pour aller vite et loin que pour un tour du monde à vélo en autonomie totale.
  • Il doit être robuste et fiable : vous ne voulez pas devoir changer une pièce tous les 300 kms. Et puis, c’est qu’il va devoir en supporter du poids ce pauvre petit vélo avec tous les bagages !

En savoir plus

Choisir son équipement de cyclotourisme

Le matériel idéal dépend de sa pratique

Le matériel de cyclotourisme à prendre va varier en fonction de plusieurs critères :

  • ses contraintes : des parents transportant tout l’équipement pour les enfants aux cyclotrouristes solitaires voyageant en ultra léger.
  • ses envies : Dormir dans des gîtes tous les soirs ou camper ? Chacun sa pratique du cyclotourisme !
  • la période à laquelle on part : on sera nettement moins chargé si on part 2 mois en plein été que si on doit affronter des mois plus froids.
  • les lieux traversés : si vous comptez traverser plusieurs pays avec des conditions montagneuses vous devrez par exemple être plus prévoyant et donc porter plus de poids.
  • la durée du voyage : on ne part évidemment pas chargé pareil pour 2 jours que pour 1 an en tour du monde.

Cependant, il nous semble important de souligner que l’équipement ne varie que peu qu’on parte en voyage à vélo deux semaines ou 6 mois. En effet, vous aurez besoin d’autant de matériel pour deux semaines pour dormir, vous nourrir, vous habiller… !

Faites le tri dans votre équipement de cyclotourisme

On a toujours une bonne raison de se surcharger en matériel lors de son premier voyage à vélo, par peur de manquer. Avec l’expérience, on a tendance à s’alléger et se délester d’affaires superflues.

Nous vous conseillons donc d’y réfléchir à deux fois avant de prendre tel ou tel équipement qui risque de ne servir qu’une fois ou deux : un hamac, un ukulélé…Ils ne sont pas lourds individuellement mais au fur et à mesure le poids de ses sacoches augmentent vite !

Prenez du matériel de cyclotourisme de qualité

Nous en sommes conscient, le bon équipement de cyclotourisme a un cout élevé. Cependant, d’après notre expérience vous allez vraiment vous éviter beaucoup de soucis en optant pour un matériel correct. Sinon, vous risquez de vous dégouter du voyage à vélo si vous enchainez les pépins mécaniques ou la casse.

Nous ne parlons pas de dépenser des milliers d’euros dans votre premier voyage à vélo bien sur ! L’idée est juste de trouver un juste milieu de ne pas privilégier le premier prix parce que ce n’est pas cher. Si ce n’est pas cher, il y a une raison. Au final, vous aurez à changer tellement de choses cassées que vous paierez plus cher !

Choisir ses vêtements pour le voyage à vélo

Partez du principe que vous aurez toujours trop de vêtements en voyage à vélo. Toujours. On a souvent peur d’avoir trop chaud, trop froid, d’être mouillé, ou sale, par exemple. Puis avec la pratique on apprend à superposer les couches et à rendre un vêtement multifonctions. On intègre également vite la routine de laver ses affaires tous les soirs. 

Laver vos vêtements de cyclotourisme régulièrement

Finalement, avec une paire de chaque affaire, on peut tourner tous les jours avec des vêtements de cyclotourisme propres en lavant le soir même ses affaires de la journée. Cependant, si il pleut pendant votre voyage à vélo, il faudra accepter de porter plus d’une fois les mêmes vêtements qui n’auront pas pu sécher.

Dernier conseil, optez le plus possible pour des vêtements techniques (mérinos, synthétique) qui sèchent vite et sont respirants plutôt que pour du coton qui va absorber la transpiration et l’humidité, et mettra des heures et des heures à sécher.

La technique des 3 couches : cumuler ses vêtements

En voyage à vélo, la plus grosse crainte est d’avoir froid ou d’être mouillé. On prend donc toujours trop de vêtements chauds !

La technique des 3 couches permet régler ce problème et de s’alléger en vêtements de cyclotourisme. L’idée est de cumuler ses vêtements, chacune des couches ayant une utilité particulière :

  • Première couche : en contact direct avec la peau, elle va évacuer la transpiration vers les couches extérieures et doit donc être respirante. Idéalement en laine de mérions ou synthétique.
  • Seconde couche : elle va apporter de la chaleur en isolant votre propre chaleur corporelle. Polaires et doudounes sont parfaites.
  • Troisième couche : elle va vous isoler des éléments exterieurs (pluie, vent). Selon les conditions météo un coupe-vent ou un imperméable jouent ce rôle.
Vêtements cyclotourisme - technique 3 couches
Vêtements cyclotourisme – technique 3 couches

Notre liste de vêtements de cyclotourisme

Les vêtements pour le voyage à vélo par temps chaud

Notre liste de vêtements de cyclotourisme par temps chaud est vraiment réduite au minimum :

  • Des lunettes de soleil
  • Des tongs / sandales : hypeeeer important pour avoir les pieds à l’air
  • Casquette
  • 2 T-shirt à manches-courtes : en merino ou synthétique si possible, pour qu’ils sèchent rapidement après avoir été lavé.
  • Short de sport. Facultatif mais sympa à avoir si vous voulez être hyper confortable, le soir après votre douche par exemple ! Je m’en sers également comme short de bain 😀
  • 3 paires de chaussettes de sport. Permet d’éviter les frottements.
  • 4 caleçons/culottes
  • 2 cuissards peau de chamois : pour éviter les douleurs aux fesses. Vous pouvez en laver un et mettre l’autre un jour sur deux.

Les vêtements de cyclotourisme par temps froid

Pour voyager à vélo quand il fait froid ou par mauvais temps, nous prenons également les vêtements de cyclotourisme suivants :

  • Pantalon imperméable
  • Pantalon de randonnée convertible en bermuda. Sèche vite, le prendre un peu élastique pour être confortable en pédalant. On le met par dessus le cuissard quand il fait un peu froid.
  • Polaire : sèche super vite, apporte une couche de chaleur appréciable
  • Coupe-vent : très pratique si l’air est frais à mettre juste par dessus un T-shirt
  • 2 paires de chaussettes chaudes : en merino si possible. Pour le soir dans la tente ou les jours froids.
  • Collant : à mettre sous le pantalon ou la nuit si il fait froid
  • Veste imperméable : un indispensable des vêtements de pluie.
  • Doudoune : légère et compressible, qui se range facilement
  • Paire de gants en soie : pour quand il fait frais le matin ou soir
  • Paire de gants plus chaud : pour les jours de froids ou venteux. Je vous conseille vraiment de les prendre coupe-vent car avec la vitesse le froid s’accentue. Si possible, prenez les imperméables : les doigts refroidissent très vite avec la pluie et le froid cumulés, et ça peut être vite désagréable !
Equipement cyclotourisme - Kit réparation vélo
Equipement cyclotourisme – Kit réparation vélo

Les outils pour réparer son vélo

La quantité et les outils à prendre pour votre voyage à vélo dépendent de :

  • la durée de votre voyage
  • vos compétences en terme de mécanique.

Inutile de prendre trop d’outils : en effet, si vous avez un gros pépin, seul un atelier avec de vrais mécaniciens et de vrais outils pourra vous dépanner !

Savoir utiliser ses outils pendant son voyage à vélo

Nous vous conseillons d’apprendre quelques réparations de base en cas de problème mécanique pendant le voyage à vélo. En effet, vous serez parfois loin de tout réparateur de vélo !

Les connaissances mécaniques minimum que nous préconisons sont :

  • savoir changer sa chambre à air / mettre une rustine : LE plus important. Si vous ne devez apprendre qu’une seule chose c’est de pouvoir réparer une crevaison.
  • savoir régler ses freins : assez simple à apprendre avec des freins sur jante classique. Cela vous permettra de pas rouler des km et des km avec un frein qui frotte votre jante ou avec des freins qui freinent mal !
  • savoir changer ses patins de frein

Réparer son vélo : les bases

Notre liste d’outils pour le voyage à vélo

Vous devez vraiment vous familiariser avec votre vélo de voyage avant de partir et connaitre le type de visserie qui le compose et les clés permettant de resserrer tout ça. Et prendre soin de votre vélo : qui va loin ménage sa monture !

Le kit de réparation de base en cyclotourisme

Avec le kit de réparation que nous vous proposons, vous serez capable de régler tous les petits soucis mécaniques basiques :

  • 3 Démontes-pneu : pour réparer les crevaisons et changer la chambre à air si besoin
  • Des clés Allen (visserie BTR) pour resserrer des visseries
  • Clé Torx 25 pour resserrer certaines visseries particulières si vous en avez sur votre vélo de voyage
  • Des clés plates pour resserrer des visseries
  • Tournevis plat / cruciforme : souvent disponibles sur des multitools.
  • Quelques vis de rechange pour votre porte-bagage : en effet, si avec les vibrations vous perdez une de vos vis de porte-bagage, vous serez vraiment heureux d’en avoir d’autres sous le coude (oui oui ça m’est arrivé ! :D) !
  • Des serflex pour attacher tout et son contraire. Très très pratique pour les réparations rapides !
  • Chambre à air de rechange si les rustines ne suffisent pas
  • Kit de réparation de chambres à air : rustine + tube de colle + râpe idéalement
  • Scotch solide d’électricien : si vous avez des accrocs à une sacoche ou autre 
  • Aiguilles + fil à coudre : pour rapiécer vêtements, tente ou autres
  • Brosse à dents usée : pour nettoyer les vitesses, plateaux
  • Huile : pour la chaine principalement, qui sera exposée à tous les temps possibles. De plus, votre vélo de voyage va rester toutes les nuits dehors, il va donc avoir besoin régulièrement d’huile.
  • Patins de frein
  • Graisse pour selle : si vous avez une selle de vélo de voyage en cuir
  • Pompe à main : pour regonfler son pneu de temps en temps et pour les crevaisons

Les outils pratiques mais pas indispensables

Ces outils nécessitent des connaissances en mécanique vélo un peu plus importante. Vous pouvez donc vous en passer si vous n’êtes pas formé à leur utilisation.

  • Dérive-chaîne : pour mettre un maillon d’attache rapide en cas de chaîne cassée, ce qui peut sauver de pas mal de situations !
  • Maillons de chaîne rapide : pour réparer votre chaine cassée
  • Roulette de dérailleur : hyper léger; permet de remplacer la votre facilement si vous avez de la casse. Sinon, vous serez coincé !
Matériel camping cyclotourisme

Le matériel de camping en voyage à vélo

Que vous dormiez dans un camping ou que vous fassiez du bivouac, la liste de l’équipement pour dormir en cyclotourisme est la même. Il faudra juste bien penser à prendre vraiment plus d’eau en bivouac pour ne pas en manquer !

Nous vous conseillons de porter une attention particulière à ces points sur votre matériel de camping :

  • imperméabilité de votre tente : qui a envie de se retrouver réveillé trempé parce qu’il a plu toute la nuit et que sa tente a pris l’eau ?
  • chaleur de votre sac de couchage : prenez toujours un sac de couchage 5 degrés plus chaud que les températures que vous pensez rencontrer. En effet, avec la fatigue nous ressentons plus le froid et avons moins d’énergie pour nous réchauffer. Si il fait un peu trop chaud vous pourrez ouvrir votre sac de couchage, alors que si il fait trop froid…vous êtes coincés !
  • matelas de qualité : nous préconisons un matelas gonflable, l’air étant un excellent isolant (c’est le principe des doudounes !).

En effet, après avoir passé une journée à pédaler il est trèèès important de passer de bonnes nuits de sommeil pour récupérer !

Notre liste de matériel de camping de cyclo

  • Tente deux places, que vous soyez tout seul ou à deux. Mais vous êtes tout seul vous pourrez y mettre vos sacoches. Toutefois, privilégiez vraiment les tentes avec deux absides puisqu’elles permettent mettre des affaires à l’abri si vous êtes deux. N’hésitez pas à jeter un oeil chez Decathlon, ils ont un rapport qualité-prix incroyable. Pour notre part nous avons la tente MSR Hubba Hubba 2, une référence pour le voyage à vélo.
  • Sac de couchage : soyez vigilant sur la température confort (et pas température limite, comme son nom l’indique c’est vraiment la température a laquelle ne pas dormir avec donc dangereuse) de votre sac de couchage : on a vite trop chaud ou trop froid, et en voyage à vélo une mauvaise nuit peut rendre une journée très éprouvante.
  • Matelas auto-gonflant : ils sont très compacts et confortables. Nous avons opté pour les Thermarest Prolite de notre côté. Un rapport prix-poids-confort incroyable. Un vrai must à avoir dans son matériel pour le voyage à vélo !
  • Sac en soie : à utiliser seul pour les nuits où il fait chaud ou à mettre dans le duvet pour les nuits où il fait froid. Très polyvalent et parfait à prendre son équipement pour le voyage à vélo car trèèèès léger !
  • Coussin de voyage. Nous avons opté pour de vrais coussins, les coussins gonflables étant vraiment peu confortables en voyage selon nous.
  • Lampe frontale : un indispensable à avoir dans son équipement en cyclotourisme !
  • Adaptateur électrique selon les pays que vous faites
  • Corde à linge : très pratique pour étendre vos vêtements de cyclotourisme
  • Des pinces à linge : pour éviter d’avoir à courir après vos vêtements de cyclotourisme si il y a du vent !
  • Lampe : à accrocher dans la tente pour pouvoir lire / écrire sans sa frontale
  • Des tendeurs : Indispensables pour solidariser des choses avec votre vélo de voyage.
  • Du papier toilette

Équipement de cuisine en voyage à vélo

Nous aimons cuisiner en voyage à vélo. Il est donc important pour nous d’avoir du matériel fiable et assez complet pour pouvoir continuer à manger de bons plats, même en cyclotourisme.

Nous conseillons d’avoir dans son équipement de cuisine de nombreuses épices, du sel, et des herbes en voyage à vélo. Cela permet d’agrémenter les plats facilement et ça ne prends pas de poids !

Notre liste de matériel de cuisine

  • 2 briquets : pour allumer le gaz et en avoir un de rechange si le premier lâche ou a pris l’eau
  • Couteau suisse : un équipement indispensable en voyage à vélo
  • Réchaud à gaz : privilégier le Primagaz, car on trouve des recharges partout en Europe facilement.
  • Bombone à gaz de rechange
  • Couverts et plats creux en plastiques réutilisables : nous avons pris des plats creux car ils sont plus polyvalents que des assiettes
  • Popote : privilégiez une casserole avec un couvercle pour accélérer le temps de cuisson
  • Tasse : pour boire café, thé, soupe, jus de fruit… Un indispensable en voyage à vélo !
  • Opinel
  • Des sacs congélations avec zip. En effet, ils permettent de conserver des restes de repas, des épices, de récupérer en vrac de la semoule, riz, etc. Très très pratiques !
  • Des sacs poubelles : de petite contenance pour stocker ses déchets en voyage à vélo.

Notre trousse de toilette en voyage à vélo

En voyage à vélo l’accès à des douches n’est pas toujours évident. Nous prenons donc avec nous le strict minimum dans notre trousse de toilette en cyclotourisme.

  • Un gant de toilette pour se débarbouiller si on n’a pas accès à une douche
  • Déodorant (tout dépend de chacun)
  • Coupe-ongle
  • Brosse à dent
  • Dentifrice : en poudre si possible 🙂
  • Pince à épiler
  • Shampoing solide
  • Savon solide : de type savon de Marseille ou d’Alep qui servira pour la toilette, pour désinfecter, mais aussi pour laver vos vêtements de cyclotourisme

Faites bien attention à bien refermer vos récipients pour liquide. Sinon vous risquez de vous retrouver avec une odeur imprégnée un peu partout si votre flacon s’ouvre.

Les médicaments pour le cyclotourisme

Dans notre équipement en voyage à vélo nous avons toujours quelques médicaments de base. Notamment pour les douleurs musculaire fréquentes en cyclotourisme, avec les efforts répétés.

  • Anti-inflammatoire (de type Ibuprofène) : pour les douleur musculaires
  • Anti-douleur (type Doliprane) : pour la fievre
  • Antibiotique : à spectre large (de type amoxicilline)
  • Huile d’arnica + huile essentielle de gaulthérie : se masser avec le soir permet de grandement atténuer pour ses douleurs musculaires !
  • Huile essentielle de lavande : pour détendre les muscles le soir
  • Anti-diarrhéique
  • Aloé vera pour les coups de soleil et démangeaisons
  • Anti-moustique : selon ou vous partez
  • Antihistaminique : en cas d’allergie

Et vous alors, vous avez un matériel différent dans vos voyages à vélo ?

Laisser un commentaire
1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.