Prendre l’avion avec son vélo

Prendre l’avion avec son vélo

Prendre l’avion avec son vélo est toujours synonyme de stress : peur qu’il soit abîmé, qu’il ne soit pas accepté… Nous avons donc créé un guide pour partir plus sereinement avec votre vélo dans l’avion !

Transporter son vélo dans l’avion

Nous savons combien il est stressant de prendre l’avion avec son vélo. Nous avons donc décomposé et expliqué chacune des étapes permettant de le faire le plus sereinement possible. Croyez nous ça va vous faciliter la vie si vous suivez ce guide à la lettre !

Les 7 étapes sont les suivantes :

  • Réservez votre bagage spécial vélo en avance
  • Démontez votre vélo
  • Protégez votre vélo
  • Placez votre vélo dans une boite / une housse vélo
  • Solidarisez vos sacoches de vélo pour les transporter facilement
  • Faites vous transporter avec votre vélo à l’aéroport
  • Arrivez bien en avance à l’aéroport

1. Réservez un bagage spécial pour prendre votre vélo dans l’avion

Toutes les compagnies aériennes acceptent en général de prendre un vélo en soute. Il faut cependant réserver en supplément un bagage spécial, souvent classé comme équipement de sport.

Attention à respecter scrupuleusement les consignes pour emballer correctement votre vélo afin de ne pas vous le faire refuser à l’aéroport ou le retrouver abimer.

Combien ça coûte de prendre son vélo dans l’avion ?

Le prix du bagage spécial vélo dans la soute de l’avion dépend des compagnies et de la destination : plus vous voyagez loin plus vous payez. Cependant de nombreuses compagnies permettent d’embarquer gratuitement un vélo. N’hésitez pas à jeter un oeil à la fin de l’article notre comparatif des prix du vélo dans l’avion par compagnie !

Pour vous donner un ordre d’idée quand même, voici les prix pratiqués en général pour prendre votre vélo dans l’avion :

  • ~50€ pour un aller domestique simple
  • ~80€ pour un aller simple en Europe
  • ~100€ pour un aller simple hors d’Europe

Pas donné, hein ?

2. Démontez votre vélo pour l’avion

Il faudra préparer votre vélo selon des règles précises afin qu’il soit accepté à bord. Voici les consignes des compagnies aériennes, qui sont toujours identiques :

  • enlevez les pédales à l’aide d’une clé à pédale (ou d’une clé plate de 15).
  • démontez la roue avant et fixez la au cadre.
  • tournez votre guidon afin qu’il soit parallèle au cadre en desserrant celui-ci à l’aide d’une clé allen puis en le resserrant une fois bien positionné.
  • dégonflez les pneus. Ainsi, ils ne seront pas endommagés.
  • baissez votre selle au maximum pour rendre votre vélo compact.

Le vélo risque d’être refusé à l’aéroport si l’emballage n’est pas conforme. Même s’il a été réservé, il peut être refusé…. Tout dépend bien sûr de la personne au guichet, faites donc votre plus beau sourire en arrivant 🙂

3. Protégez bien votre vélo pour l’avion

Essayez de vous procurer du papier à bulles ou des cartons/journaux et renforcez toutes les parties qui sont sensibles : leviers de vitesses et de freins, freins, dérailleurs. N’hésitez pas à également faire plusieurs tours de film alimentaire sur les parties critiques. Protégez bien les parties pointues du vélo qui risquent de perforer le carton et donc d’abîmer votre vélo si le carton craque.

Toutefois, si vous avez le temps et le courage, nous vous conseillons même de cellophaner tout le vélo comme si vous n’aviez pas de carton protecteur. Après tout, on n’est jamais trop prudent pour prendre soin de notre vélo dans l’avion !

4. Stockez votre vélo dans une housse / un carton

Les compagnies n’acceptent (officiellement) que les vélos bien rangés dans des boîtes / housses vélo de dimensions précises. Pour vous donner un ordre d’idée, les cartons vendus aux comptoirs des compagnies aériennes font 175 cm x 21,5 cm x 86 cm. Ce sont également les dimensions des boites de vélo chez les vélocistes en général.

Plusieurs solutions s’offrent à vous :

  • acheter une housse neuve : bof bof
  • acheter un carton à l’aéroport : pourquoi pas
  • récupérer un carton chez un vélociste : on aime !
  • emballer son vélo avec ce qu’on trouve : le plan B

Acheter une housse vélo neuve en magasin

Vous pouvez acheter facilement des sacoches non rigides et housses à decathlon ou à la SNCF pour transporter votre vélo. Cependant le prix est souvent relativement élevé. Surtout que vous risquez fort de devoir vous débarrasser de cet emballage encombrant une fois arrivé.

Vous vous douterez qu’on n’est pas de grands fans de cette solution à usage unique et coûteuse !

Acheter un carton pour vélo à l’aéroport

De nombreux grands aéroports permettent de trouver aux comptoirs de certaines compagnies (KLM, Air France…) des cartons spécial vélos au prix de 20€. Renseignez vous absolument en amont de vous rendre à l’aéroport avec votre vélo ! Un petit coup de fil à la réception de l’aéroport ou un oeil au site web permet de se renseigner facilement.

Cependant, cela vous obligera à démonter et préparer votre vélo sur place, dans l’aéroport ! Prévoyez donc beauuuuucoup de marge et les outils adéquats (notamment une clé de 15 pour enlever les pédales :D). Et puis vous risquez d’être coincé si quelque chose se goupille mal.

Récupérer des cartons dans un magasin de vélo

La meilleure solution reste de demander aux magasins de vélos qui reçoivent leurs vélos bien emballés dans des cartons et seront ravis que vous les débarrassiez. C’est gratuit, on donne une deuxième vie au carton, et ça permet de discuter un petit peu avec un gentil vélociste 🙂

De plus vous trouverez à peu près partout dans le monde des magasins de vélo. Autant dire que vous pourrez facilement récupérer ces cartons parfaits pour protéger votre vélo dans l’avion. Nous avons opté pour cette solution pour prendre l’avion avec nos vélos pour le Pérou.

Emballer votre vélo avec ce que vous trouvez

Si vous ne trouvez vraiment pas de carton vélo en ville ni dans l’aéroport, il vous reste une seule solution : extrêmement bien cellophaner votre vélo. Emballez-le en long, en large et en travers de très nombreuses fois en faisant des tours avec vos rouleaux de film alimentaire. renforcer en amont les parties sensibles (dérailleurs, etc) avec du carton. En effet, le cellophane est très résistant s’il est vraiment bien tendu autour du vélo de nombreuses fois. Après tout c’est bien comme ça que vous pouvez protéger vos bagages en soutes dans de nombreux aéroports !

Nous avons été contraints de faire ça en Amérique du Sud avec Air France et personne ne nous a posé de soucis à l’embarquement ! Cependant, ce n’est pas une solution officielle. Ils peuvent refuser votre vélo au moment d’embarquer dans l’avion. Attendez vous donc à devoir négocier si besoin !

5. Regroupez vos sacoches de vélo

Pour transporter facilement vos sacoches de vélo nous vous conseillons de les regrouper deux par deux et de les cellophaner. Pensez à laisser une poignée dépasser à chaque fois, pour pouvoir les porter. Ainsi, vous pourrez les transporter plus facilement que si vous avez 4 sacoches indépendantes !

6. Faites vous déposer à l’aéroport

Nous avons fait l’erreur une fois de vouloir nous rendre à l’aéroport en transport en commun avec notre vélo et nos bagages. Plus jamais ! (rires)

Imaginez vous devoir pousser un carton de 20 kg avec votre vélo dedans et trimballer vos sacoches (heureusement que vous les avez solidarisées deux par deux en étape 5 d’ailleurs 😉 ). Donc grosso modo porter 40 kg hyper encombrants à la force de vos bras ! Les monter dans le tram, le train… Même avec les conseils pour prendre le train ou le bus avec vos vélos, c’est très, très compliqué !

Non, honnêtement, épargnez vous bien des soucis et :

  • prenez un grand taxi spécial
  • trouvez un ami charitable avec une grosse voiture (soudoyez le avec des bières s’il faut)

C’est un mauvais calcul que vouloir économiser de l’argent sur ce transport, vraiment. Vous nous remercierez plus tard 😀

7. Arrivez à l’aéroport bien en avance avec votre vélo

Prenez également toujours beaucoup d’avance pour aller à l’aéroport. D’abord, vous allez devoir déposer vos sacoches/bagages classiques au comptoir habituel. Ensuite, vous devrez vous rendre au guichet des bagages spéciaux pour y déposer votre vélo. Attention, cela peut être compliqué à trouver dans un grand aéroport.

Vérifiez également les horaires d’ouvertures du comptoir des bagages spéciaux, qui est souvent différent des comptoirs classiques.

Conditions des compagnies aériennes pour le transport d’un vélo dans l’avion

Nous avons regroupé les prix et les conditions de la prise en charge des vélos dans les compagnies aériennes les plus connues. Les prix sont pour un aller simple, pensez bien à les doubler si vous faites un aller-retour.

Transporter son vélo dans l’avion avec Air France

Il est assez facile de transporter son vélo en avion avec Air France. Il suffit de respecter les règles suivantes :

  • Faire la demande 48 h avant le départ de votre vol
  • Démonter et ranger le vélo dans une housse / un carton de transport
  • Le tarif du transport de votre vélo chez Air France dépend de votre destination :
    • Zone 1 : 40 €
    • Zone 2 : 65 €
    • Zone 3 : 55 €
    • Zone 4 : 125 €
    • Zone 5 : 100 €.  

En savoir plus

Prendre son vélo dans l’avion avec Air New Zealand

Les équipements sportifs de moins de 2 m de long et pesant maximum 23 kg sont considérés comme des bagages standards. Si ce n’est pas le cas, vous devrez payer des frais pour excédent de bagages.

Prendre l’avion avec son vélo avec British Airways

C’est une des seules compagnies aériennes où les vélos sont considérés comme des bagages en soute. Cependant si vous avez également des sacoches, vous devrez les compter comme bagages supplémentaires. British Airways accepte les vélos jusqu’à 190 cm de longueur.

Prendre son vélo dans l’avion avec Easyjet

Pour prendre votre vélo dans l’avion, vous devrez payer 49€ en avance. Si vous voulez payer directement à l’aéroport, ça vous coûtera 63€. Le vélo doit peser moins de 32 kg et vous devrez l’emballer dans une boîte ou un sac à vélo.

Prendre son vélo dans l’avion avec Emirates

Emirates considère votre vélo comme un bagage en soute normal si le poids est inférieur à votre franchise. S’il est supérieur, vous devrez réserver au moins 24h à l’avance une place en soute. Il faut contacter directement Emirates pour connaitre les modalités de tarifs.

Prendre son vélo dans l’avion avec Iberia

Les vélos sont comptés comme un bagage classique pour un long courrier (Amérique, Asie et Afrique du Sud). Pour les courts et moyens courriers, le supplément est de 45€ par trajet et par vélo. Attention, les tandems ne sont pas acceptés comme bagages normaux.

Prendre son vélo dans l’avion avec KLM

Pour transporter un vélo ou un tandem avec KLM vous devez payer un supplément bagage. Le supplément varie en fonction de votre destination. Cependant, le tarif n’est pas disponible sur le site de KLM, il faut les contacter. Sachez que vous devrez réserver le transport de votre vélo à l’avance et payer une fois arrivé à l’aéroport. Vous pouvez emporter votre vélo (23 kg max.) ou tandem (pliable non électrique) dans un emballage approprié ou dans une valise à vélo.

Prendre son vélo dans l’avion avec la Lufthansa

Pour connaître les modalités pour un transport de vélo avec Lufthansa, contactez le Lufthansa Service Center.

Prendre son vélo dans l’avion avec Qatar Airways

Avec Qatar Airways, votre vélo est compris dans votre bagage en soute si le poids de tous vos bagages est inférieur à 32 kg. Dans le cas contraire vous devrez payer un supplément bagage.

En savoir plus

Prendre son vélo dans l’avion avec Ryanair

Vous pouvez soit réserver à l’avance pour un bagage spécial : 60€, soit réserver directement à l’aéroport : 70€. Sachez que le poids du vélo ne doit pas excéder 30 kg.

Prendre son vélo dans l’avion avec Tap Portugal

Le poids total vélo + bagages doit être inférieur à 32 kg afin d’être considéré comme bagage en soute. Dans le cas contraire, le tarif du transport d’un vélo est de 55€ (Vols intérieurs, Europe, Maroc et Algérie); ou 110€ (Vols intercontinentaux). Si vous voyagez avec un tandem, le tarif est de 110€ (Vols intérieurs, Europe, Maroc et Algérie) ou 150€ (Vols intercontinentaux).

Prendre son vélo dans l’avion avec Transavia

Avec Transavia, ça vous coûtera 44€ par vélo et par trajet. Cependant, le poids du vélo ne doit pas dépasser 32 kg. 

8 thoughts on “Prendre l’avion avec son vélo

  1. Salut,
    Merci pour vos conseils de transport.
    Je prévois aussi de me rendre au Pérou avec mon vélo.
    Ma question est simple, il a fallu faire une déclaration spéciale à la douane péruvienne pour le vélo ? Quelques pays les considèrent de moyen de transport et dons soumis à une importation temporaire.
    Merci de votre retour.
    Fab

  2. Pour les sac de vélo (Ortlieb & cie) je vais les mettre avec tout mon barda dans un sac pour chariot FRAKTA et ça semble nickel.
    Pour le vélo, je vais sans doute me fabriquer une housse avec de la toile pour bâches.

  3. Bonjour,
    Merci pour votre article. J’envisage en juin 2022 un vol aller simple Bruxelles- Toulouse avec Ryanair. J’aurai avec moi un gravel sequoia, deux sacoches ortlieb et un sac étanche ortlieb . En cabine, un petit sac à dos et un bagage limité à 10 kgs Je pense utiliser pour le vélo une boite carton type vélociste avec la roue avant démontée. La limite de poids pour cette boite est de 30kgs. Pensez-vous que je puisse y glisser une partie de mes bagages pour atteindre cette limite? Est-ce autorisé?
    A vous lire,
    Merci,
    Jean

    1. Bonjour,

      Bien sur! Vous pouvez ajouter des bagages dans votre carton de vélo, on vous recommande même de le faire pour économiser des bagages en soute! Tant que vous restez sous la limite des 30kg, personne ne viendra vérifier ce qu’il y a dans votre carton vélo 🙂

  4. Merci pour ces informations très utiles!
    Pour info: Le tarif par zones n’est pas toujours appliqué. Dans mon cas une zone 3 devrait coûter 55€ mais le service est facturé 100€. Et l’employé airfrance, que je viens d’avoir airfrance au téléphone, ne peut malheureusement rien y faire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.