Notre journée type en voyage à vélo

Notre journée type en voyage à vélo

Même en cyclotourisme, il est bon de conserver une certaine routine : elle nous permet de nous reposer mentalement, de suivre des gestes précis et rodés. Découvrez notre journée type en voyage à vélo !

Se (re)créer une routine

Lorsque l’on voyage à vélo, il est important d’avoir quelques points de repère, de se trouver un rythme pour se motiver ! En effet, les journées se suivent et ne se ressemblent pas, avoir une routine fait donc du bien. Certains voyageurs à vélo partent très tôt et finissent leur journée très tard… Ce n’est pas notre cas haha!

Notre journée type en voyage à vélo varie bien entendu en fonction des rencontres, de la fatigue, de la météo…et en fonction du nombre de kilomètres à vélo par jour que l’on veut faire !

Notre journée type en voyage à vélo

Réveil aux alentours de 7h30-8h

Nous nous réveillons tranquillement puis déjeunons, pour prendre des forces avant de pédaler. On profite de notre déjeuner pour jeter un oeil à l’itinéraire vélo de la journée, se donner un objectif à atteindre le soir. On ne se presse jamais le matin ! Bon, pour être tout à fait honnête, je me lève toujours avant Morgane qui est plutôt une lève tard dans la vie de tous les jours… et donc en voyage à vélo aussi 😀

S’il fait beau, nous en profitons pour faire sécher la tente pendant ce temps là. En effet, même si il n’a pas plu avec l’humidité matinale, notre tente est souvent mouillée et humide le matin.

Une fois en tenue de cycliste, nous rangeons la tente et les affaires de couchage, chacun ayant ses tâches habituelles à suivre. On range ensuite tout ce barda dans nos sacoches de vélo. Un petit brossage de dent, remplissage des gourdes et c’est parti pour une nouvelle journée à pédaler !

Départ à 9h pour 3-4h de vélo

Nous aimons rouler le matin et faire plus de la moitié de notre journée avant de nous arrêter manger un bout. En effet, après le repas, le corps digère et on a souvent un peu la flemme de repartir, haha!

Nous nous arrêtons toujours faire des courses sur le trajet du matin, pour le midi et le soir et parfois le lendemain. Nous n’aimons pas du tout devoir retourner faire des courses le soir une fois toutes nos affaires installés !

Si on trouve une boulangerie sur le trajet, on se fait plaisir pour le midi ! 🙂

On s’arrête souvent prendre un café autour des 11h pour faire une petite pause et profiter si une terrasse ensoleillée nous fait de l’oeil !

13-14h : pause repas (et sieste)

On aime s’arrêter dès que l’on trouve un coin sympa pour manger aux alentours de 13h. Idéalement, avec une table, un banc ou un gros rocher vau moins pour s’asseoir un petit peu confortablement. De l’ombre également si le soleil tape. Le midi nous ne cuisinons jamais avec la popote, c’est souvent un repas froid sur le pouce (pain, fromage, saucisson, legumes crus..) avec quelques noix et fruits secs.

Une petite sieste récupératrice de temps en temps, puis en selle à nouveau !

14h-18h : on pédale jusqu’à notre point de chute

Une fois repartis, on pédale à bon rythme et on s’arrête en général à nouveau boire un café dans un coin sympa sur le chemin.

Nous essayons d’arriver au camping / trouver un spot de bivouac en général avant 18h, histoire de pouvoir nous reposer et profiter de notre soirée.

19-21h : repas du soir, et au lit !

Montage de la tente, chacun sait ce qu’il doit faire, tout se fait très rapidement. Avec l’habitude, en une dizaine de minutes le campement est installé ! Nous cuisinons ensuite un repas chaud, souvent quelque chose de simple mais consistant avec la popote : riz, pates, semoule…

Nous mangeons assez tôt en voyage à vélo, et aimons boire un petit verre pour trinquer à la journée (l’abus d’alcool est dangereux pour la santé 😉 ). On s’étire ensuite en général, avant de nous relaxer et de discuter avec d’autres cyclotouristes s’il y en a.

Nous finissons ensuite en prenant du temps pour faire ce que l’on ne fait plus assez dans notre vie de tous les jours : lecture, podcasts..On en profite également pour écrire un journal de bord avec des souvenirs, lieux et le nombre de km parcourus. Si on a encore de l’énergie et bien…on avance les articles du blog !

Une journée entière à pédaler, ça fatigue ! Nous ne nous couchons donc jamais tard et dormons comme des loirs 😀

Et vous alors, quelle est votre journée type en voyage à vélo ?



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

7 commentaires
  1. L’abus d’alcool est mauvais pour la santé, mais pas que… aussi pour l’orthographe, “nous dormons comme des loirs ” et non loires (qui se rapproche plus du nom du fleuve et donc invariable), sportivement

  2. Merci vos partages vont m’aider. Je projette un metz/Nîmes cet été…
    Bon pas encore très sûr, si un tour du mont blanc rando n’est pas possible…
    Alors je me renseigne.. Je vais commencer un entraînement progressif les week-end d’avril.. Est ce que cela suffira ????
    Je continue à lire d’ici la…
    Encore merci

    1. Bonjour Laurence,
      Merci pour le gentil commentaire 🙂
      C’est très bien de commencer à vous entrainer en amont si vous pouvez!
      Cependant, votre corps va s’habituer au fil des jours à rester sur le vélo pendant des journées entières et se forger au fur et à mesure, aucun stress à avoir donc ! Tout va bien se passer et vous allez adorer !

  3. Bonjour,

    Bravo pour votre site et merci de nous faire partager vos expériences et conseils ! Cela permet aussi de patienter jusqu’à la prochaine randonnée …

  4. Le Luberon a velo avec assistance électrique pour un premier essai…très réussi avec la complicité du loueur qui connaissait les trajets…c’était en Juin 2019. Avec la côte atlantique jusqu’à St jean de luz. Le canal latéral Toulouse bordeaux. L’alsace. Départ Dijon La Bourgogne suivie de la Loire arrivés a Angers. Bref nous aimons les rando à velo qui nous procurent un sentiment de liberté. Que la France est belle. Nous n’avons pas finir de la redécouvrir …juin 2021 départ lac leman pour la Viarhona et finir par le canal du midi. Nous avons emprunté le chemin de fer à plusieurs endroits pour rejoindre un point de départ. C’est vrai qu’il faut parfois du courage mais ce ne sont que de petits désagréments…nous nous reconnaissons dans votre blog merci à vous de donner l’envie à d’autres….