Bien choisir son vélo de voyage

Bien choisir son vélo de voyage

Comment bien choisir son vélo de voyage, combien ça coûte ? Quels sont les caractéristiques d’un vélo de randonnée ? Tout cyclotouriste s’est déjà posé ces questions. Découvrez notre guide complet pour choisir le vélo de voyage idéal !

Les types de vélo de voyage

Différents types de vélo permettent de faire du cyclotourisme dans de bonnes conditions. Choisir son vélo de voyage implique de se renseigner, chacun des genres de vélo ayant des avantages et des inconvénients !

Le vélo de randonnée

Le vélo de randonnée est spécialement pensé et créé avec des composants adaptés au voyage à vélo. Il est d’une fiabilité à toute épreuve et permet de s’évader aussi bien le temps d’un week-end que d’un tour du monde.

En général, le vélo de voyage est renforcé aux zones sensibles, assez lourd mais est vraiment fait pour durer. SI vous cherchez à plutôt voyager en mode très léger et rapide, ce choix n’est probablement pas judicieux. Ce type de vélo convient aux cyclotouristes qui aiment prendre leur temps 🙂

Le VTT

C’est un vélo tout-terrain robuste qui permet d’accéder à tous les types de pistes et chemins de montagne. Souvent doté d’une suspension avant, il permet de rouler sur des pistes caillouteuses et de limiter les vibrations. Nous conseillons cependant de ne pas opter pour une suspension si possible, nous reviendrons sur ce point plus tard. C’est un vélo idéal à équiper pour en faire un vrai vélo de voyage : garde-boue, porte-bagage..

Le vélo de route

Le vélo léger taillé pour la vitesse et les kilomètres. Il nécessite d’avoir un itinéraire goudronné ou des pistes légères mais ne sera pas maniable sur des zones plus tout terrain. Il est un allié redoutable du bikepacking en étant peu chargé pour un voyage à vélo sportif léger.

La randonneuse

Le vélo de voyage vintage par excellence. C’est le premier vélo qui a été créé spécialement pour voyager. La randonneuse est un vélo de route renforcé, possédant de quoi mettre portes-bagages et garde-boues. Ce type de vélo est taillé pour la vitesse et pour avaler les kilomètres.

Le vélo « gravel »

De plus en plus à la mode, c’est un vélo de route adapté avec des roues de VTT pour rouler sur tous les types de terrains. De plus en plus de voyageurs à vélo ultra léger le plébiscite pour faire du bikepacking. Je ne jure plus que par le gravel pour les petites sorties improvisées de mon coté ! 😀

Le vélo couché

Le vélo couché permet d’éviter de nombreuses douleurs aux fesses et aux membres inférieurs et supérieurs. De plus en plus de voyageurs à vélo le plébiscitent.

Attention à votre sécurité : en vélo couché vous êtes plus bas, donc moins visible. Ne pas hésitez à ajouter un drapeau à votre monture !

Le fatbike

Le fatbike possède des roues surdimensionnées qui permettent à ce vélo de rouler où les autres types de vélo ne peuvent pas : désert, neige, sable.. Il permettra donc de voyager à vélo dans des zones très reculées mais n’est souvent pas adapté à de longs voyages et sera vraiment inadapté aux routes classiques.

Le tandem

Nous vous conseillons de d’abord louer un tandem pour quelques jours si vous envisagez de partir en voyage à vélo avec. En effet, c’est vélo particulier, tout le monde n’aime pas cette promiscuité constante. De plus en plus de tandem sont désormais moitié classique-moitié vélo couché : le poste de pilotage avant est couché, ce qui permet à celui derrière d’apprécier le paysage aussi !

Cependant, si cela fonctionne, c’est un vrai beau moyen de transport à deux qui ouvrira certainement de nombreuses portes 🙂

Les composants du vélo de voyage

Nous n’allons pas faire une fiche technique mais juste parcourir ensemble les caractéristiques fondamentaux à regarder pour choisir votre vélo de voyage. En effet, certains composants de votre vélo sont importants à prendre en compte pour voyager dans de bonnes conditions :

  • Cadre
  • Guidon
  • Freins
  • Roues

Le cadre du vélo de randonnée

Acier VS aluminium

Vous trouverez d’interminables discussions sur le matériau de cadre du vélo de voyage : acier ou aluminium. Chacun a des avantages et inconvénients, cela dépendra du type de voyage que vous souhaitez faire. Les chemins que vous voulez emprunter vont également compter : route, sable, gravier….

Cadre acier : très adapté au cyclotourisme grace à sa solidité

Le cadre en acier est le plus ancien et celui qui était essentiellement monté sur les vélos par le passé. En effet, il est facile à travailler et donc adapté à la production à la chaîne. A la fois très souple et assez rigide, c’est un matériau qui résiste aux chocs. Sa durée de vie est longue, et il est facilement réparable partout dans le monde.

Cependant, l’acier pèse plus lourd que l’aluminium, et a tendance à rouiller. Il est toutefois le matériau privilégié pour le vélo de voyage, de par sa solidité et sa longévité.

Cadre alu : plus léger pour voyager à vélo mais plus risqué

De plus en plus utilisés dans les usines en production de masse, il est souvent plus léger que l’acier et moins cher. En revanche, il est plus rigide et peut donc casser plus facilement, il sera plus aussi difficile à réparer. L’aluminium est donc plutôt adapté pour des vélos d’entrée ou de milieu de gamme, et pour des sorties plutôt courtes.

Le guidon du vélo de voyage

Si vous voulez éviter les douleurs aux poignets et au bras, il va falloir choisir un guidon adapté au cyclotourisme et bien le régler. Nous vous recommandons d’opter pour un guidon avec lequel vous pourrez changer facilement de position :

  • guidon papillon
  • guidon de route
  • guidon avec poignées ergo ou bar-end

En savoir plus

La transmission du vélo de randonnée

Une fois encore ce critère dépend de votre projet de ce que vous voulez faire à moyen terme avec votre vélo de voyage. Dans tous les cas, n’oubliez pas qu’une fois votre vélo chargé la moindre petite colline va vous sembler être un col à gravir, prudence donc. Si vous comptez traverser les Andes à vélo vous n’aurez pas besoin de la même amplitude de vitesse que si vous roulez le long de la Loire par exemple.

Nombre de vitesses pour le cyclotourisme

De façon générale, nous préconisons au moins 24 vitesses, même si ce n’est pas le seul critère à prendre en compte.

En effet, les nouveaux systèmes de transmissions permettent par exemple d’avoir 11 pignons, ce qui n’était pas possible avant. Cependant, plus il y a de pignons, plus ceux-ci sont fins et fragiles.

Pour le voyage à vélo pas un très grand intérêt je pense, plutôt partir sur du 3 plateaux par 8-9 pignons avec un bon braquet !

En savoir plus

Les freins du vélo de voyage

Freins v-brake

Indéniablement les freins de type v-brake (à patins) sont les plus recommandés grâce à leur rapport disponibilité-fiabilité-prix incroyable. Vous pourrez en retrouver dans tous les magasins de vélos du monde, ils sont faciles à régler, les patins sont faciles à changer en cas d’usure, et n’importe quel mécano saura vous les réparer / changer en cas de besoin. Et ils sont très bons marchés, donc foncez. Leur seul bémol est qu’en cas de pluie avec un vélo chargé, il auront tendance à perdre un peu de leur puissance de freinage, prudence donc !

Freins à disque

De leur côté les freins à disques sont très performants, fiables mais par contre relativement fragiles. Vous ne trouverez pas des pièces de rechange de partout et serez coincé si ceux-ci se cassent au milieu de nul part. Ils sont également plus difficile à bidouiller et régler que les v-brakes.

Freins à patins hydrauliques

Les freins à patins hydrauliques (de chez Magura par exemple) sont très fiables, robustes, et ne se dérèglent pas au fur et à mesure du temps. Cependant, ils sont très chers à l’achat, ce qui fait que seuls les vélos haut de gamme en sont équipés.

La selle du vélo de randonnée

La question de la selle de vélo est primordiale. Et très personnelle.

De nombreuses personnes préfèrent les selles de vélo en cuir, qui craint l’eau mais s’adapte parfaitement à la morphologie du cycliste et à ses formes après un certain temps. Très (trèèèès) rigide au début, les selles en cuir se révèlent très agréable après leur période de rodage qui peut durer de nombreux kilomètres. Brooks est la référence dans ce domaine, mais la qualité à un coût.

Les selles synthétique spécialement étudiée pour le cyclotourisme comme la selle SMP TRK ont également le vent en poupe, n’hésitez pas à les essayer si possible.

Un conseil : Ne partez JAMAIS avec une selle de vélo neuve, testez là avant de partir pendant au moins une journée si vous le pouvez pour éviter les mauvaises surprises en cours de voyage.

Les selles de vélo étant spécifiques aux morphologies des femmes et hommes, prenez une selle adaptée à votre morphologie.

En savoir plus

Les roues du vélo de voyage

Roues de 26″ ou de 28″

Beaucoup de débats enflammés sur le web à propos des roues de vélo de voyage. Sincèrement, à vitesse réduite ( < 20km/h) les performances sont quasi identiques. Le 26″ aura donc l’avantage de sa solidité sans pour autant perdre du rendement. Si vous souhaitez avoir un vélo plus polyvalent que vous pouvez transformer en vélo de ville.  En effet en retirant les portes bagages pour rouler plus léger alors les roues de 28″ sont un choix judicieux.

Les roues double paroi

Privilégiez à tout prix des roues doubles parois sur votre vélo de voyage, beaucoup plus résistante. Elles risquent vraiment moins de se déformer au fur et à mesure. Votre vélo de voyage va beaucoup être sollicité, surtout chargé. Il est donc important de faire attention à ce critère.

Attention également à bien choisir des roues avec au moins 28 rayons idéalement (36 étant le top), pour répartir la charge des bagages plus uniformément.

Roue avec ou sans dynamo ?

Très pratique lorsque vous partez à des périodes durant lesquelles les journées sont courtes. La dynamo permet de pouvoir continuer à rouler de nuit en toute sécurité sans vous soucier de la batterie de votre éclairage.

Cependant, si vous partez en plein été où les journées sont longues, vous n’aurez quasiment jamais besoin d’éclairage. Son coût est relativement élevé. A privilégier donc seulement si vous avez besoin de beaucoup rouler de nuit.

Les accessoires du vélo de voyage

Maintenant que vous avez choisi votre vélo, découvrez tous les accessoires qui vont faire de celui-ci un vrai vélo de voyage : porte-bagage, béquille, rétroviseur…

Votre vélo va devenir votre nouvelle maison, il est donc sympa de l’équiper afin d’être capable de parer à toutes les situations. De fait, les accessoires de votre vélo de voyage doivent être de qualité et permettent de se sentir en sécurité et de gagner en confort.

Support pour smartphone

Indispensable si vous comptez utiliser le GPS, un support pour smartphone se révèle etre pratique au quotidien.

Compteur kilométrique

Un compteur kilomètrique est vraiment super pour tenir un journal de bord du nombre de km par jour parcouru à vélo et estimer ce que l’on est capable de faire. Egalement génial pour savoir combien de km il nous reste à faire pour atteindre notre objectif journalier. Et puis tout simplement pour voir les kilomètres défiler jour après jour 🙂

Porte-bagage du vélo de voyage

Choisir un porte bagage adapté sur votre vélo de voyage est très important car il va qui va supporter tout le poids de vos affaires. Et croyez nous celui-ci grimpe très vite.

Il faut absolument veiller à ce que le porte-bagage soit compatible avec votre vélo de voyage car certains ne sont compatibles qu’avec des VTTs par exemple.

N’hésitez pas à lire notre article pour choisir ses porte-bagages de cyclotourisme si vous voulez en savoir plus.

Rétroviseur

Que vous soyez tout seul ou à deux nous vous conseillons vraiment d’installer un rétroviseur gauche sur votre vélo de voyage. Il permet de voir les voitures qui arrivent, de vérifier son angle mort, un vrai atout sécurité.

De plus, quand vous voyager à deux vous pourrez vérifier que votre compagnon de route est toujours derrière et le gratifier de grands sourires !

Béquille

Qu’on se le dise : très peu de béquilles du marché supportent le poids d’un vélo très chargé. Vous n’êtes donc pas à l’abri de la casser. Afin de limiter la casse et d’éviter à votre vélo de chuter, voici 2 astuces :

  • avoir deux béquilles : une à l’avant et une à l’arrière, pour stabiliser le vélo et éviter que le poids des bagages à l’avant ne fasse tourner la roue et donc ne fasse chuter votre vélo.
  • installer une béquille centrale très robuste mais qui implique de soulever le vélo pour la mettre en place. Pas évident avec un vélo chargé.

Le plus simple étant de poser votre vélo contre un mur, arbre ou autre.

Acheter son vélo de voyage neuf

Est-ce qu’un vélo neuf est obligatoire pour voyager ? Non, évidemment. C’est juste une sécurité, une garantie que celui-ci n’aura pas de problèmes que d’éventuels anciens propriétaires auraient pu vous cacher dans le cas du marché de l’occasion.

De plus, vous pourrez bénéficier d’un suivi pour votre vélo ainsi que des conseils éclairés des passionnés qui tiennent le magasin de vélo où vous ferez votre achat.

La contrepartie c’est un coût plus élevé au départ que pour de l’occasion, mais un rapport qualité-prix imbattable compte tenu de la standardisation de la production. Le Fahrrad TX400 est une vraie référence dans ce domaine. Bien choisir votre vélo de voyage vous permettra de le garder de nombreuses années, c’est donc un bel investissement !

Notre top 20 des vélos de voyage

Monter soi-même son vélo de voyage

Seulement si vous possédez toutes ces caractéristiques :

– Du temps à accorder au montage du vélo (beaucoup de temps)
– De la patience
– Des compétences en mécanique ou souhaitez en acquérir en adhérant à un atelier collaboratif
– Un vrai plaisir à bidouiller dans la graisse, le cambouis

Monter son vélo soi-même a l’avantage de vous faire partir avec un vélo de voyage que vous connaissez par coeur, et pour cause c’est vous qui avez tout fait !

Cependant, il est bon de souligner que cette solution peut s’avérer plus coûteuse que de partir avec un vélo clé en main sorti d’usine si vous partez sur du neuf. En effet, vous ne bénéficiez pas de tarif de gros et d’une chaîne de production ultra efficiente. Nous vous conseillons donc de glaner des composants d’occasion.

En cas de pépin, vous saurez en tout cas toujours vous débrouiller avec les moyens du bord, et trouverez probablement plus facilement l’origine du problème.

Acheter son vélo de voyage d’occasion

Les vélos de voyage d’occasion coûte nettement moins cher que le neuf et on peut trouver de super affaires sur les sites (comme leboncoin.fr). Il faut cependant garder à l’esprit que vous ne pouvez pas savoir le traitement qu’a subit (bon ou mauvais) le vélo que vous allez acheter (chutes, routes en mauvais état…).

Il faut donc bien tester le vélo de voyage d’occasion avant l’achat. Si vous avez un ami un peu mécano en vélo, faites vous accompagner. Nous vous conseillons de vérifier ces quelques points clés sur le vélo :

  • Les roues sont-elles en bon état (une roue neuve double-parois de bonne qualité permettant de supporter du poids coûte cher !) ?
  • Les freins sont-ils usés (usure des plaquettes, freinage d’urgence rapide,…) ? Quel est l’état des extrémités des câbles de freins / vitesses ?
  • Le système de transmission ne risque pas de lâcher après quelques centaines de kilomètres (écartement des maillons de la chaîne, usure de la chaîne…) ? Est-ce que les vitesses sont fluides ? Les roulement du pédalier ne sont pas endommagés et n’ont pas de jeu? Le pédalier ne craque pas pendant que vous pédalez ? Etat des dérailleurs ?

Il faudra également bien vous dire que des pièces seront probablement à changer avant le grand départ, ce qui peut au final vite faire monter la note; attention donc aux fausses bonnes affaires!

Faire monter son vélo de voyage sur mesure

Certains sites, tel que lesvelodepatrick, proposent de vous monter votre vélo de voyage selon vos envies et votre budget. Si le principe peut paraitre alléchant, il ne faut pas vous imaginer qu’une demande de vélo sur mesure avec un budget à 800€ pourra aboutir.

Cette solution est à envisager pour si vous avez :

  • du temps (il faut s’investir pour que le vélo vous corresponde totalement et pour du sur mesure c’est bien ce que l’on recherche!),
  • un budget dans la fourchette haute (>1000€),
  • prévu le voyage d’assez longue date. En effet, votre vélo va prendre pas mal de temps à être disponible, compte tenu des nombreux aller-retour avec le concepteur du vélo, de la recherche des pièces qui vous correspondent, etc.

Le prix d’un vélo de voyage

Combien ça coute alors un vélo de voyage ?

Vous pouvez très bien faire 2000km avec un vélo à 300 euros, mais à l’arrivée il vous faudra changer tellement de pièces que vous aller devoir changer de vélo pour le prochain voyage et vous aurez donc perdu….300€.  Finalement, vous auriez pu investir initialement dans un beau vélo de voyage qui ne décotera que très peu dans le temps 🙂

On peut donner une bonne fourchette en disant qu’un grand minimum pour un vélo de voyage de qualité (neuf) est de 500€ et que le maximum…il n’y en a tout bonnement pas! Certains vélos de voyage produits en série neuf coûtent plus de 2000€; mais je vous laisse imaginer le prix d’un vélo fait sur mesure avec des matériaux haut de gamme.

On peut voyager avec n’importe quel vélo

Nous restons persuadés qu’il n’y a pas de normes, juste certaines recommandations pour choisir un vélo de voyage qui vous corresponde et soit confortable. Toujours en fonction de la durée de votre projet de voyage et de votre budget évidemment.

Personne ne vous empêchera de faire le tour du monde sur un monocycle, si celui-ci vous convient !

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.