Les produits pour une trousse de toilette zéro déchet en voyage à vélo

Zéro déchet à vélo : La trousse de toilette

Dans la vie de tous les jours, c’est assez simple de faire attention a limiter le plastique et les emballages, mais en voyage à vélo, comment tendre vers le zéro déchet ? Surtout pour remplir sa trousse de toilette : tube de dentifrice, déodorant, brosse à dent… Contrairement au slogan des années 90, le plastique, c’est pas toujours fantastique. Pensons à notre jolie planète et voyons comment on peut continuer le zéro déchet lors de nos voyages à vélo.

Choisir de voyager à vélo c’est opter pour un mode de découverte du monde respectueuse de l’environnement, découvrez donc tous nos conseils zéro déchet pour la trousse de toilette.

L’indispensable : du savon de Marseille ou d’Alep

Quel produit peut servir pour beaucoup de choses ? Le savon bien sûr ! Qu’il soit d’Alep ou de Marseille, mieux vaut le privilégier sans additifs. Soyons clairs, un vrai savon (de Marseille ou d’Alep), n’est composé que d’huiles végétales et de soude, rien d’autre. On le trouve principalement dans les drogueries, les magasins bio ou de vrac. 

Avec un gros pain de savon dans la trousse de toilette, vous serez tranquilles longtemps et pour plusieurs choses. En effet, il vous servira :

  • à vous laver les mains : un peu d’eau, un peu de savon, et malgré les 40 km pédalés, vos mains sont nickelles pour pique-niquer. 
  • à vous laver le corps. Que ce soit pour la toilette en bivouac ou sous la douche en camping, il vous servira tous les jours. Munis d’un gant de toilette et d’un peu d’eau, vous pouvez faire votre petite toilette quotidienne… Au lieu d’utiliser des lingettes jetables ! 
  • pour les cheveux. C’est un nettoyant, après tout ! Et sans ajouts en plus. 
  • pour les plus courageux les dents. Si, si ! Il faut pour cela un savon de Marseille à l’huile d’olive. On frotte la brosse à dent dessus, et on frotte ensuite ses dents, gencives et langue. C’est pas très agréable en bouche, mais c’est efficace. 
  • à nettoyer vos vêtements. A l’ancienne : on frotte le pain de savon sur le vêtement mouillé, on frotte le vêtement, on rince, on essore, et on met à sécher. 
  • pour désinfecter en cas de plaie. Parce qu’on ne le dira jamais assez, mais le savon est parfait pour nettoyer une plaie, un bouton, ou tout autre bobo… Il a des vertus désinfectantes ! Pas besoin de pipettes à usage unique ou autre produit désinfectant.
  • Et même à faire la vaisselle. Oui, ça dégraisse efficacement, et même à l’eau froide. 

Vous l’aurez compris, le savon de Marseille ou d’Alep est un indispensable.

Savon de Marseille

Le shampoing… Oui, mais solide !

Pour ceux qui veulent embarquer un shampoing, la meilleure solution est le shampoing solide. Ca ne prend pas de place dans les sacoches, c’est sans plastique. De plus, ça dure longtemps, et ça ne risque pas de couler dans la trousse de toilette. Et en voyage à vélo, c’est quand même pas négligeable ! On en trouve un peu partout : les magasins de vrac, les magasins de cosmétiques, les magasins bio… 

La brosse à dent zéro déchet

existe différents types de brosse à dents pour réduire ses déchets. En voyage à vélo, on peut tout à fait en mettre dans sa trousse de toilette sans problème ! 

  • la brosse à dents en bambou. Elle est compostable, c’est pratique ! La plus pratique en voyage à vélo, c’est celle de chez Smiloh. En effet, elle est imprégnée de charbon végétal aux vertus nettoyantes. Ainsi, vous n’avez même pas besoin de dentifrice !
  • la brosse à dents à tête rechargeable. Le corps de la brosse est en bioplastique (70% d’origine végétale), et il suffit simplement de changer la tête lorsque celle-ci est morte.

Quelle que soit l’alternative, il faut en prendre en fonction de la durée du voyage à vélo. Les têtes prennent moins de place, mais les brosses en bambou sont plus facilement trouvables partout et sont compostables. Vous trouverez les deux types dans les magasins bio ou de vrac sans soucis !

Brosser à dents en bambou
Brosser à dents à tête changeable

Dentifrice fait maison

Ceux qui n’ont pas envie de se laver les dents au savon ont d’autres alternatives. En effet, il existe de nombreuses poudres que l’on peut acheter facilement. Vous pouvez en trouver toujours aux même endroits : dans les magasins bio ou de vrac. Pour l’utiliser, il suffit de mouiller sa brosse à dents et de la frotter dans la poudre. Il faut généralement un peu de temps pour s’y habituer, mais c’est efficace. Nous utilisons une poudre que nous faisons maison, et nous la mettons dans un petit bocal en verre, type bocal pour pot de bébé. Pour les plus motivés, voici notre recette pour 2 mois environ :

  • 3 cuillères à soupe d’argile
  • une cuillère à café de bicarbonate de soude
  • On mélange !
  • 4 gouttes d’huile essentielle de menthe douce et 4 de tea tree
  • On remélange

Attention, la poudre ne mousse pas ! Ca peut surprendre un peu, au début…

Déodorant zéro déchet

Il suffit juste de remplir un petit pot de bicarbonate de soude. C’est super simple : vous mettez une bonne pincée de bicarbonate de soude dans le creux de votre main, vous y ajoutez 2-3 gouttes d’eau. Ensuite, vous mélangez (ça doit faire une pâte). Pour finir, vous l’étalez au niveau de l’aisselle. Le tour est joué ! Pour un voyage à vélo, avec une réserve suffisante dans une boîte hermétique, c’est zéro déchet assuré !

Nous avions essayé une recette efficace mais contraignante en voyage à vélo. Elle contenait de l’huile de coco, du bicarbonate, de la fécule de maïs et de l’huile essentielle de tea tree. Cependant, elle ne supportait pas la chaleur… Elle se liquéfiait. Alors, on est revenu au minimaliste bicarbonate, et c’est vraiment efficace !

On remplace les cotons-tiges par un oriculi

Un oriculi, c’est un petit bâton en bois légèrement incurvé qui permet de se laver les oreilles. Il suffit de le laver après chaque utilisation, et c’est tout bon. On en trouve dans les magasins bio et de vrac.

Oriculi
Oriculi : Le coton tige zéro déchet

Compléter sa trousse de toilette zéro déchet

Cette trousse de toilette ne prend pas beaucoup de place et devrait couvrir tous les besoins durant votre voyage à vélo. Il est tout à fait possible de mêler soins du corps et zéro déchet, même en faisant du cyclotourisme. 

0 0 vote
Article Rating
S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x