Un voyage à vélo contre les déchets : Interview de Cycleantrip

Un voyage à vélo contre les déchets : Interview de Cycleantrip

Partir faire le tour du monde à vélo avec pour idée de ramasser des déchets et de sensibiliser à ce problème mondial ? C’est le projet un peu fou de Florian, découvrez son histoire !

Peux-tu te présenter en quelques mots ?

Je m’appelle Florian, jeune breton de 28 ans. Après des études dans l’éducation du sport, j’ai décidé de voyager et réaliser mes rêves les plus fous avant de me lancer dans ma vie professionnelle. En septembre 2018, je me suis lancé pour un long voyage à vélo autour du monde dans l’idée de dénoncer le problème de gestion des déchets dans les pays que je traverse. J’ai donc créé le projet Cycleantrip. Au total, j’ai parcouru dans ce voyage à vélo 26 100 KM et collecté 843 KG de déchets.

Pourquoi ramasser les dechets en voyage à vélo ?

Ce voyage est la continuité d’une longue réflexion et de multiples expériences de ces dernières années. En 2015-2016, j’ai réalisé un tour de l’Europe de 10 mois et de 16 000 KM à travers 29 pays avec l’un de mes meilleurs amis. C’est pendant cette première expérience de voyage à vélo que j’ai été choqué par l’état des bords des routes. Dans tous les pays que je traversais, je trouvais des déchets dans la nature. 

Au retour de ce voyage, j’ai eu l’envie de repartir mais cette fois en dehors de l’Europe. Et j’ai voulu profiter de ce nouveau projet pour dénoncer le problème de gestion des déchets dans le monde. J’ai donc baptisé ce nouveau projet : Cycleantrip.

Depuis que j’ai pris conscience du nombre de déchets dans la nature, j’ai clairement changé beaucoup de mes habitudes en faisant attention aux produits que j’achète. Je ne suis pas encore le parfait consommateur zero-déchet mais je tends clairement vers cette dynamique.

Comment se passe le projet au quotidien ?

Ramassage des déchets

Au quotidien, le cycleantrip c’est des étapes d’environ 70 KM de moyenne en collectant 1 à 3 KG de déchets sur ma route. Ce geste vise à toucher une symbolique : celle de montrer qu’il est facile de collecter des déchets chaque jour, peu importe où nous allons.

Les déchets que je collecte sont pesés et je les garde dans un sac jusqu’à ce que je trouve une poubelle adaptée. Et c’est bien souvent le problème… Il m’arrivait parfois de réaliser 90 KM sans trouver de poubelle…

Pour le moment j’ai récolté 840 kg de déchet !

Rencontres des ONG et conférences

Quand l’occasion se présente, je m’arrête aussi dans des écoles pour réaliser des conférences et parler de mon voyage et de la thématique. J’aime également rencontrer des ONG et organismes qui agissent pour le problème des déchets.

L’itinéraire de ton tour du monde à vélo ?

Je me suis simplement posé la question: “ Ou veux tu aller ? ”
J’ai acheté une carte du monde et j’ai tracé un itinéraire à main levée. Ensuite il y a eu un gros travail de recherche sur internet pour voir si l’itinéraire vélo collait avec les saisons et le timing. C’est comme cela que j’avais déterminé la durée de mon voyage à 3 années.

D’après mes calculs, j’avais estimé mon voyage à 3 années mais j’ai rapidement pris du retard sur mon planning. Le plus important n’est pas de respecter le prévisionnel mais de savoir s’y adapter. Il faut s’attendre parfois à ne pas aller dans certains pays pour recoller avec les saisons. 

Quand je suis parti, l’idée que j’avais en tête était de faire un bout de l’Afrique et tout mon itinéraire en Amérique en un an et demi, et l’autre moitié de l’Asie à l’Europe.

Et puis pendant le voyage j’organisais les étapes avec un GPS gratuit pour simplement avoir une idée des distances. Mais la plupart du temps, je ne savais pas le jour même où j’allais dormir. C’est justement ça qui était excitant :  ne jamais savoir où on va arriver.

Un pays coup de coeur ? Un pays à éviter à vélo ?

C’est difficile de faire des choix de préférence. Il y a eu surtout des moments marquants dans ce voyage plutôt que des pays préférés où à éviter.

Je me rappelle forcément de la traversée du Sahara, de ma première expérience de voilier-stop entre le Sénégal et le Cap Vert, de l’arrivée de ma petite amie au Chili pour voyager à deux, de l’ascension à presque 5000 mètres d’altitude en Bolivie, la traversée du fameux Salar de Uyuni, d’une boucle difficile dans la cordillère blanche au Pérou, la traversée de l’amérique centrale dans des pays jugés dangereux, une randonnée pour voir un volcan en éruption au Guatemala, approcher des baleines au Mexique…. Des souvenirs il y en a tellement!

Les USA à vélo, c’est comment ?

Nous avons parcouru seulement une très petite partie de la Californie alors c’est difficile de juger un si grand pays. Mais notre arrivée aux Etats-Unis était surtout pour moi et ma petite amie, un retour au monde moderne en sortant de l’Amérique latine après 14 mois de voyage. On a retrouvé les pistes cyclables, l’eau potable, l’eau chaude dans les douches…

Certes, la voiture est reine, mais l’usage du vélo est assez courant. 

Le budget de ton tour du monde à vélo ?

Le budget total de ce voyage était estimé à environ 25 000€ pour 3 ans de voyage en solo. Ce budget représente toutes les dépenses imaginables.  C’est un budget important mais pour 3 années de voyage ce n’est pas excessif.

Des conseils pour obtenir des sponsors ?

Pour m’aider à financer ce voyage, je me suis lancé dans la recherche de sponsors et de subventions. En trouver n’est pas si simple et cela demande beaucoup d’engagement. Il faut savoir être original, convaincant et désormais assez à l’aise avec les réseaux sociaux car c’est souvent le type de contrepartie demandée  par les enseignes : communiquer sur les réseaux.

C’est néanmoins des démarches très intéressantes. C’est une phase du projet que j’ai adoré et qui m’a permis de découvrir de nombreux domaines et d’en apprendre encore plus sur moi. L’aventure avait débuté avant même d’avoir réalisé les premiers coups de pédale.

Retour en France à cause du covid-19

Maintenant c’est quoi la suite pour toi ? 

Et oui… Nous étions arrivés à San Francisco quand le virus à paralysé le monde. Nous devions rejoindre le Japon et tout le continent Asiatique avant de rentrer en Europe. Cela faisait 18 mois que je voyageais, soit la moitié de mon projet. Nous sommes depuis rentrés en France.

Tour de France à vélo

Il est difficile pour nous de se projeter sur la reprise de la route en Asie. Nous avons donc décidé de nous lancer pour un tour de France à vélo de 4 mois de septembre à décembre 2020.

Au programme : ramasser tous les masques au bord des routes !

Tu as écrit un livre que tu auto édites

Des conseils pour ceux qui veulent se lancer ?

Au retour de ce long voyage, j’ai voulu témoigner de mes expériences et c’est donc naturellement que j’ai réalisé un récit-photo. J’ai voulu rester libre dans sa réalisation et c’est pour cela que j’ai préféré auto-éditer mon ouvrage. Pour son financement, j’ai lancé une campagne de financement participatif via le site Ulule. Pour l’impression, j’ai comparé les imprimeries en ligne et fait le choix d’une imprimerie française qui s’appelle Coolibri.

Grâce à internet, tout le monde peut se lancer dans l’écriture d’un ouvrage. De mon côté j’ai la chance d’être bien entouré, notamment par des fans de ma communauté qui ont accepté de m’aider dans sa réalisation. Encore une fois la preuve que c’est ensemble qu’on peut arriver à de belles choses.

Commander le livre

S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments