Aller au contenu

La mer baltique à vélo de Rostock à Rugen (EuroVelo 10)

Temps de lecture : 5 minutes

Nous avons eu la chance de passer 5 jours le long de la mer baltique à vélo en Allemagne : de Rostock à l’île de Rugen par l’EuroVelo 10 ! Eau turquoise, pistes cyclables parfaites et bière : le rêve 😀

Notre itinéraire vélo sur l’EuroVelo 10 le long de la mer baltique

Nous avons planifié notre itinéraire vélo en avance pour estimer le nombre de kilomètres à parcourir. Nous avons pris le train de Berlin à Rostock, puis suivi les pistes cyclables de la côte baltique jusqu’à l’île de Rugen.

Pour notre parcours, c’est assez simple : l’EuroVelo 10 longe la côte allemande, nous l’avons donc suivie ! Il faut savoir que l’Allemagne est dotée de nombreuses pistes cyclables, ce qui facilite bien les choses. De plus, il y a des campings tout au long du trajet, ce qui permet de prévoir ces journées au jour le jour en fonction de la motivation 😀

Train de Berlin à Rostock avec les vélos

En Allemagne il est très facile de prendre son vélo dans le train. En effet, les trains régionaux ont de grands wagons vélos qui permettent de transporter son vélo avec ses bagages en le posant contre le mur sans avoir à l’accrocher en l’air comme en France.

Il faudra juste se munir d’un billet additionnel pour le vélo car ici c’est un supplément contrairement à la France où il est gratuit de prendre son vélo dans les TER. Depuis Berlin nous en avons pour 2h de train pour rejoindre la côte baltique.

Jour 1 : La mer baltique à vélo de Rostock à Dierhagen

  • Distance : 35 km
  • Dénivelé : 35 m
  • Difficulté : Très facile

Nous passons la nuit à Rostock dans un hébergement accueil vélo, et en profitons pour visiter la ville pendant la soirée. Un bon burger pour prendre des forces avant le voyage à vélo et au lit pour partir assez tôt le lendemain!

Une fois sortis de Rostock, nous rejoignons tranquillement la côte baltique allemande. Merci l’Allemagne, la route est parfaitement cyclable tout du long. Une fois sur la côte nous sommes vraiment surpris par la beauté des lieux !

De plus, les nombreux panneaux de signalisations nous permettent de profiter sans avoir à sortir le GPS. Pour ceux qui ne sont pas pressés (ni frileux ! 😀 ), il est possible de se baigner dans la mer baltique tout au long de la côte. L’avantage du vélo est qu’il permet d’atteindre des zones moins fréquentées que celles desservies par les transports en commun ! On découvre de superbes plages quasi vides et des eaux turquoises, quelle surprise. Entre forêts et mer, la piste défile sous nos yeux.

Nous nous régalons avec les paysages, la mer est presque toujours visible et un grand soleil nous réchauffe. On passe la nuit à Dierhagen.

Jour 2 : La mer baltique à vélo de Dierhagen à Zingst

  • Distance : 36 km
  • Dénivelé : 20 m
  • Difficulté : Très facile

C’est parti pour le deuxième jour, direction Zingst ! Cette partie est vraiment superbe, avec la traversée du Parc national du lagon de Poméranie occidentale : dunes de sable, falaises, eau turquoise, la régalade quoi 😀

Nous logeons finalement au camping Camping « Am Freesenbruch » , aux environs de Zingst. En bord de mer !

Jour 3 : La mer baltique à vélo de Zingst à Stralsund

  • Distance : 48 km
  • Dénivelé : 50 m
  • Difficulté : Très facile

Nous quittons finalement un peu la côte lors cette troisième journée pour serpenter sur des digues et à travers champs. Encore de belles pistes cyclables, calmes qui permettent de prendre un bon bol d’air frais !

Nous décidons de passer la nuit à Stralsund, pour prendre un ferry tôt le lendemain pour l’île de Hiddensee. Cela nous permet d’éviter la partie ouest de l’ile de Rugen, qui est peu interessante à vélo. Et de profiter d’un petit trajet de 2h en bateau, ce qui est toujours agréable !

Jour 4 : Visite de l’ile de Hiddensee à vélo

  • Distance : 20 km
  • Dénivelé : 20 m
  • Difficulté : Très facile

L’ile d’Hiddensse est une ile piétonne et cyclable, aucune voiture n’y circule. Ce qui en fait un endroit parfait pour une journée à vélo !

Une seule compagnie permet de rejoindre Hiddensee depuis Stralsund : Reederei. Nous vous conseillons chaudement le départ de 9h20, qui fait arriver sur l’ile de Hiddensee à 11h. Vous avez ensuite tout le loisir de profiter de l’ile à vélo avant de reprendre un bateau pour rejoindre :

  • soit Stralsund (le bateau part à 16h de Hiddensee)
  • soit Schaprode; sur l’ile de Rugen (départ à 15h30 et 17h30 , 45 min de traversée)

L’ile de Hiddensee possède 3 ports, vérifiez donc bien les horaires de départ des ferries au port dans lequel vous vous arrêtez :

  • Neuendorf au sud
  • Vitte au centre
  • Kloster au nord

Nous choisissons de faire une boucle dans l’ile, du sud au nord. Nous prenons donc le ferry jusqu’à Neuendorf au sud et remontons l’ile jusqu’à sa pointe nord et son fameux phare. C’est paisible et très sauvage, un vrai plaisir.

On laisse un moment les vélos pour une petite marche jusqu’au phare en hauteur, qui offre un point de vue magnifique sur l’ile : à ne pas manquer ! Nous rentrons finalement au port de Kloster, pour prendre le bateau jusqu’à Schrapode afin continuer notre voyage à vélo sur l’île de Rugen.

Jour 5 : L’île de Rugen à vélo

  • Distance : 55 km
  • Dénivelé : 100 m
  • Difficulté : Moyenne

Nous avons pour objectif de parcourir l’ile de Rugen à vélo entièrement, mais nous allons être confrontés à deux soucis que nous n’avions pas anticipés :

  • mes bagages à l’arrière ne tiennent plus car j’ai perdu en route les adaptateurs. Ils sautent donc à chaque bosse, et les pistes cyclables de l’ile sont parsemées de nids de poule 😀
  • beaucoup de dénivelé pour atteindre ces fameuses falaises

Nous décidons donc d’écourter notre séjour sur l’ile de Rugen, et de rentrer un peu plus tôt à contrecoeur. En tout cas on a vraiment adoré ce petit voyage à vélo le long de la mer baltique allemande et on vous recommande vraiment si vous êtes dans le coin, c’est vraiment beau ! En plus, c’est adapté à tous les niveaux et aux familles.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.