Le matériel de camping pour le voyage à vélo

Le matériel de camping pour le voyage à vélo

Tous les débutants en cyclotourisme se pose forcément cette question : quel matériel de camping prendre en voyage à vélo ? Il est difficile de s’y retrouver avec l’offre pléthorique de tentes, matelas et sacs de couchage. Pas de panique, on vous explique tout dans cet article !

L’équipement de camping de cyclotourisme

Dans cet article nous vous proposons un retour d’expérience pour choisir du matériel de camping spécialement pensé pour l’itinérance : voyage à vélo / randonnée. Tous ces conseils s’appliquent très bien également à la randonnée car les contraintes sont globalement les mêmes : grosso modo on veut bien dormir la nuit sans avoir froid / chaud tout en portant le moins de poids possible.

On va donc tout vous expliquer sur le matériel de camping qui permet de passer une bonne nuit (ou non si on choisit mal !) après une journée à vélo :

Choisir sa tente pour le voyage à vélo

Pas évident de trouver la tente parfaite : trop chère, trop petite, trop lourde…On va essayer de voir plus clair dans tout ça, avec des conseils pratiques et notre retour d’expérience sur le sujet. Prêt ? C’est parti !

Une tente 2 personnes, même seul

Honnêtement, on vous recommande de voyager à vélo avec une tente deux places même si vous êtes seul :

  • vous allez beaucoup perdre en confort avec une tente une place et il ne vous sera pas possible de mettre à l’abri vos bagages à l’intérieur en cas de besoin
  • vous n’allez pas gagner énormément de poids avec une tente une place. Par exemple chez Decathlon, le modèle 2 personne pèse 1,9 kg et le modèle 1 place 1,3kg.

Opter pour une tente légère et compacte

Bah oui, en voyage à vélo on a pas énormément de place ! On privilégie donc les tentes légères et compactes : car avoir une tente hyper légère mais super encombrante, bah c’est bof bof aussi 😀

On vous recommande donc de prendre une tente deux personnes qui fait moins de :

  • 2 kilos
  • 6L

On trouve désormais de nombreux modèles de tentes légères qui font moins de 2 kg, pourquoi s’en priver ?

Et le tarp alors ?

Si vous voulez partir en mode ultra-léger ou en bikepacking vous pouvez également opter pour un tarp, bien plus léger qu’une tente. Cependant, vous ne pourrez vous en servir qu’à la belle saison, celui-ci ne protégeant que très sommairement !

Tente autoportante : obligatoire en voyage à vélo

Déjà une petite définition d’usage : une tente auto-portante est une tente qui tient debout sans avoir besoin de fixer des piquets au sol. Si votre tente n’est pas auto-portante vous ne pourrez donc pas l’installer sur une zone où vous ne pouvez pas planter de sardines : graviers, sol trop dur, sol de bâtiment…et j’en passe !

On recommande donc vraiment, vraiment, de prendre une tente auto-portante en voyage à vélo car on ne sait jamais où on va dormir. Il est donc tellement plus pratique de s’enlever cette épine du pied : vais-je trouver un sol sur lequel planter mes piquets ?

Imperméabilité & durabilité de la tente

On vous parle souvent de l’imperméabilité sur ce blog, mais c’est un sujet qui nous tiens à coeur pour pas que vous finissiez trempé sous votre tente (rire). L’impermeabilité d’un matériel (tente, veste de pluie…) est mesurée en Schmerber. C’est la quantité d’eau en mm que votre equipement peut supporter sans etre traversé.

Nous vous recommandons un minium de 1200mm Schmerber, qui est la norme mimimale pour qu’un équipement soit considéré imperméable. Ce sont généralement les tentes ultra-légères qui ont cette capacité minimale, sacrifiant un peu de leur imperméabilité au profit du poids.

Saisonnalité de la tente

Les tentes sont classées en fonction de leur saisonnalité : plus une tente est resistante plus elle permet de vous proteger des elements et donc de camper par n’importe quel climat.

Tente 2 saisons

Printemps/été

La tente deux saisons permet de faire du bivouac de fin de printemps jusqu’au début de l’automne.

Cette tente sera suffisante si vous ne campez que dans des bonnes conditions, elle sera très limite en cas de grosses bourrasques et fortes pluies !

Tente 3 saisons

Printemps/été/automne

La tente 3 saison est parfaite pour le voyage à vélo : elles permet d’affronter jusqu’à des conditions difficiles en montagne : forte pluie, orage et vent. Cependant, elle ne sont pas faites pour vous protéger dans des conditions hivernales vraiment engagées. Mais bon, nous ne faisons pas de l’alpinisme mais du voyage à vélo (rire) !

Tente 4 saisons 

Toute l’année, à toutes les altitudes et toutes les latitudes, partout dans le monde. Elles résistent à un usage intensif, aux vents violents et aux tempêtes de neige. Ce sont les abris utilisés aux camps de base, en expédition et en haute montagne.

Tente mono ou double paroi en voyage à vélo

Pas toujours facile d’installer notre super tente MSR avec le vent 😀

La tente de cyclotourisme idéale

Voici les caractéristiques d’une tente parfaite pour le randonnée vélo selon nous :

  • légère (< 2kg et < 8L en volume)
  • autoportante
  • bien impermeable (> 1200mm)
  • 3-4 saisons

Les meilleures tentes pour le voyage à vélo

Nous avons passé beaucouuup de temps à écumer les tests, blogs, et avis de voyageurs pour trouver la tente idéale pour nos voyages à vélo. On a donc décidé de vous concocter un top des tentes pour le cyclotourisme d’après nos recherches pour vos faire gagner un temps précieux !

Tente MSR Hubba Hubba : la référence pour le voyage à vélo

Il suffit de jeter un oeil à instagram pour voir combien la tente MSR Hubba hubba est plebiscitée par les voyageurs à vélo : on la voit partout ! C’est egalement notre tente depuis 2 ans et on est ravis : legere, spacieuse, autoportante, bien impermeable avec deux belles absides ! Elle ne quitte plus notre matériel de camping en voyage à vélo 😀

Nous recommandons vivement de prendre un tapis de sol / une bache en complement car la legerete de la tente fait que son sol est plutot fragile. Cela permettra d’allonger grandement la duree de vie de votre tente MSR Hubba Hubba !

Acheter la tente MSR Hubba Hubba

Tente pour le voyage à vélo : MSR Hubba Hubba

Tente Ferrino Lightent 2 : idéale pour la randonnée vélo

Une vraie bonne tente pour le voyage à vélo avec de solides arguments : légère, autoportante et imperméable ! C’est une tente vraiment plébiscitée par les cyclotouristes, foncez donc !

Tente Vaude Taurus : parfaite pour le cyclotourisme

La tente Vaude Taurus est également une des tentes qui revient souvent dans les meilleures tentes pour le voyage à vélo. En effet, la célèbre marque de sacoches vélo fait également des tentes de qualité (pssst, si vous nez savez pas quelles sacoches vélo choisir pour le voyage, n’hésitez pas à lire notre guide complet des sacoches vélo !)

Choisir son sac de couchage pour le voyage à vélo

Le sac de couchage va devenir votre meilleur ami après une longue journée de vélo. Il fait partie du matériel de camping indispensable pour le voyage à vélo en autonomie. Si il n’est pas adapté vous risquez de ressentir le froid et de (très) mal dormir. Je suis sur que tout le monde se souvient d’une quasi nuit blanche passée dans un sac de couchage non adapté à la température !

Ça marche comment un sac de couchage ?

Le sac de couchage, à l’instar de la doudoune, n’apporte pas de chaleur : il va emprisonner de l’air qui va avoir un rôle d’isolant en conservant la chaleur du corps. Il a été créé dans les années 1930 pour les besoins de l’alpinisme et a été démocratisé avec l’essor des congés payés et activités telles que la randonnée et le camping.

Taille du sac de couchage

Vous l’avez compris : le sac de couchage va emprisonner l’air entre vous et le duvet. Ce qui implique que votre sac de couchage ne doit être :

  • ni trop grand : l’air sera dur à réchauffer avec la chaleur de votre corps
  • ni trop petit : aucun air ne sera emprisonné avec vous

On vous conseille donc de prendre un sac de couchage parfait pour votre taille au risque d’avoir des performances réduites.

Poids et volume du sac de couchage en voyage à vélo

Comme tujours, nous portons une attention particuliere a l’encombrement du sac de couchage en voyage à vélo. Nous avons longtemps transporté des sacs de couchage plutot encombrant et on recommande vivement de payer un peu plus mais d’avoir un sac de couchage plus compact 😀

De notre point de vue, nous nous basons sur ces critères :

  • poids du sac de couchage < à 1kg
  • volume du sac de couchage < 8L

Et le quilt alors ?

De nombreux adeptes de l’ultra-leger (ou MUL) privilégie les quilts : la zone isolante du sac de couchage (duvet ou synthétique) en contact avec le sol est remplacée par un matelas de randonnée bien isolant. Le quilt est donc un genre de couette isolante si on veut vulgariser (rires). Ils ont l’air d’avoir de sacré avantages mais on a jamais eu l’occasion de tester. On est donc preneurs de vos retours !

Température de confort du sac de couchage

Il faut bien faire attention à la température de confort de son sac de couchage pour le voyage à vélo. En effet, la plupart du temps 3 temperatures sont annoncées :

  • température de confort : position décontractée, ne ne ressent aucun froid
  • température limite de confort : recroquevillé sur soit-même dans le sac de couchage, à la limite de la sensation de froid
  • température extrême : risque d’hypothermie pouvant entraîner la mort

On ne rigole donc vraiment pas avec ces chiffres et on se base toujours, toujours, sur la temperature de confort du sac de couchage ! D’autant plus qu’avec la fatigue de la journée à pédaler vous allez ressentir plus vite le froid.

De notre coté nous avons opté pour des sacs de couchage 0º qui nous pariassent etre les plus polyvalent : ouverts / en mode couette pour l’été, bien refermés et avec des vetements en cas de temperature vraiment froide.

Les amis de la route de la joie en plein hiver turc 😀

Sac de couchage en duvet ou synthétique pour le cyclotourisme ?

Sac de couchage synthétique

Le sac de couchage en synthétique est plus lourd et moins compressible que celui en duvet à température égale. Il résiste cependant mieux à l’humidité et est bien meilleur marché que son grand rival en duvet.

Avantages

  • peu cher
  • résistant à l’humidité

Inconvénients

  • encombrant
  • lourd

Sac de couchage en duvet

Le sac de couchage en duvet est quant à lui léger, très compressible, et respirant. En effet, les plumes retiennent très bien la chaleur. Cependant, le sac de couchage en duvet perd de son pouvoir isolant si il est humide car les plumes s’agglomèrent. Heureusement, de plus en plus modèles en duvet sont traités pour résister à l’humidité.

Lors du choix de votre sac de couchage en duvet il va falloir porter une attention toute particulière au nombre de cuins de celui-ci : c’est le pouvoir gonflant du sac de couchage ! On conseille à un nombre de cuins supérieur à 800 pour avoir un sac de couchage avec un bon pouvoir gonflant.

Avantages

  • très isolant
  • compressible et léger

Inconvénients

  • cher
  • sensible à l’humidité

Le duvet avec traitement hydrofuge : le top en rando vélo

Honnêtement, un sac de couchage en duvet traité pour l’humidité possède vraiment de solides atouts pour le voyage à vélo. Il cumule tous les avantages, son seul inconvénient (de poids) étant son prix élevé. Cependant, en en prenant soin vous pourrez le conserver de très nombreuses années, c’est donc un bon investissement ! Si vous en avez les moyens, foncez.

Choisir son matelas pour le cyclotourisme

Le matelas est souvent négligé et pourtant il joue un role tres important dans l’isolation thermique de votre corps ! Il est donc primordial d’opter pour un bon matelas dans on matériel de camping pour le voyage à vélo.

Vous pouvez avoir le meilleur sac de couchage du monde, avec un matelas de yoga vous ressentirez quand meme le froid. En effet, votre duvet est écrasé en dessous de vous et ne possède donc plus ces propriétés isolantes. Le matelas doit donc jouer le role d’isolant entre le sol et vous !

Les types de matelas de sol

Il ecxiste 3 types de matelas pour la randonnée ou le voyage à vélo :

  • Matelas en mousse ou en Z
  • Matelas auto-gonflant
  • Matelas à gonfler

Nous allons voir ensemble leurs avantages et inconvénients !

Matelas en mousse

Nous déconseillons ce type de matelas pour le voyage à vélo : en effet, ils ne sont pas très confortables et il est impossible de les rendre compacts pour les ranger.

Avantages

  • léger
  • prix très faible

Inconvénients

  • assez fragile
  • peu confortable
  • très encombrant
  • isolation moyenne

Matelas auto-gonflant

Le matelas auto-gonflant est un bon choix pour le cyclotourisme car il apporte du confort et de l’isolation tout en étant assez compact. Il est cependant plus fragile que le matelas à gonfler soi-même.

On aime le côté matelas qui se gonfle tout seul, surtout quand on est crevé après une journée à pédaler 😀

Avantages

  • léger et peu encombrant
  • bien isolant
  • assez confortable
  • se gonfle tout seul

Inconvénients

  • prix élevé
  • assez fragile

Matelas à gonfler

Avantages

  • léger et peu encombrant
  • très bon isolant
  • très confortable

Inconvénients

  • prix vraiment élevé
  • assez fragile

Poids et volume du matelas

Vous avez compris l’idée je pense, on s’allège encore et toujours en voyage à vélo ! 😀 C’est que le matériel de camping prends vite beaucoup de place dans les sacoches de vélo. On essaie donc de prendre de l’équipement léger au maximum !

Epaisseur du matelas

L’épaisseur du matelas n’est pas liée à ses capacités d’isolation mais à son confort : plus un matelas est épais plus il sera confortable !

Evidemment, plus un matelas est épais, plus il risque d’être lourd et encombrant à transporter. Il faut donc arriver à trouver un juste milieu en testant différents matelas selon son ressenti !

R-Value : un critère primordial pour la rando vélo

La R-Value est tout simplement la norme qui permet de mesurer l’isolation réelle d’un matelas. Plus elle est élevée, plus le matelas vous isolera du froid venant du sol :

  • R-value entre 0 et 2 : pour l’été seulement
  • R-value entre 2 et 3 : 3 saisons (du printemps à l’automne)
  • R-value entre 3 et 4 : 4 saisons, idéal si vous voyagez dans des conditions plutôt froides / en altitude
  • R-value > 4.5 : pour les expéditions en conditions extrêmes

De notre point de vue un matelas avec une R-Value entre 2 et 4 est le parfait compromis en terme d’isolation et de poids pour voyager à vélo !

Les meilleurs matelas pour le voyage à vélo

Thermarest est définitivement la référence ultime des matelas pour le cyclotourisme.

Thermarest NeoAir Xlite : le top des matelas

C’est notre matelas actuel pour le voyage à vélo et il est parfait : très léger et compact, bien confortable et resistant. Nous recommandons chaudement ce matelas neoair Xlite de chez Thermarest !

Le matelas Thermarest NeoAir Xlite

  • Matelas 3 saisons
  • Dimensions (replié) : 23 x 10 cm (Regular)
  • Poids : 340 g (Regular)
  • R-Value :
  • Prix : 169,95 €

Acheter en ligne

Pfiouuu, bravo si vous avez tout lu ! Il y en avait des choses à dire sur ce matériel de camping. Pour vous récompenser de votre assiduité, on vous laisse découvrir notre liste d’équipement de cyclotourisme 😀



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.