D’Arequipa au lac Titicaca à vélo !

D’Arequipa au lac Titicaca à vélo !

Nous sommes pressés de quitter cette drôle d’ambiance qui règne à Imata, malgré le froid polaire qui règne à cette altitude.

De Imata (4470m) à Santa Lucia (4000m) à vélo : premiers coups de pédales

Les premiers kilomètres sont difficiles car il y a de la circulation et la température est vraiment basse: tout est enneigé autour de nous !

Une fois le soleil levé et nos marques prises, nous commençons à prendre confiance et avalons les 30 premiers kilomètres à 4500m d’altitude, avec un sacré dénivelé positif et un passage de col à 4528 mètres d’altitude. De nombreux lamas et vigognes sauvages sont sur notre parcours: ça c’est le Pérou qu’on aime!

Une petite pause casse-croûte bien méritée au bord d’un lac rempli de flamants roses et c’est reparti pour les 40 kilomètres suivants, non sans mal.

Heureusement la suite du trajet est plus clémente en terme de dénivelé et on finira même par une descente extraordinaire de 20kms au milieu de paysage magiques, que du bonheur !

Le temps de trouver une chambre chez l’habitant dans l’arrière cour d’un commerce, d’engloutir un poulet et nous voila au lit à 20h!

De Santa Lucia à Puno (3850m): les montagnes russes

Départ très matinal et temps frais, après un bon maté de coca qui nous rechauffe. C’est qu’on a de la route aujourd’hui: 90kms quand même !

Après une belle route goudronnée longeant un chemin de fer dans un cadre idyllique, notre route bifurque: chemin de terre à perte de vue à travers la pampa péruvienne, ça va nous changer de paysage. Les routes non-asphaltées vont beaucoup nous fatiguer : ça secoue de tous les côtés, mais les paysages sont extraordinaires.

Pour l’anecdote, on se fait régulièrement courir après par des chiens plutôt patibulaires. Ce qui nous fait sourire et pédaler comme des petits fous. Sauf quand une de mes sacoches se détache et qu’elle est jalousement gardée par les molosses. Il faudra l’aide d’un gentil péruvien arrêté au bord de la route et de quelques adroits lancers de pierres pour récupérer mes affaires!

Nous pedalons ensuite quelques kilomètres avant de nous arrêter déjeuner. Au menu du midi : pain de la veille + boîte de thon nature, ananas en conserve, et barre de céréales. Miam !

Nous voilà donc repartis pour les 40 derniers kilomètres, bien rassasiés. Ça monte dur après le repas, on pousse sec les vélos. Ensuite le bonheur sur 25km : du plat, du plat et du plat !

Une dernière épreuve nous attends, et pas des moindres: l’arrivée à Puno par une montée harassante de 220m de dénivelés sur 10kms…avec deja 80kms de velo dans les jambes.

Après une tentative de stop rigolote mais infructueuse, pas le choix : C’est parti à vélo ! Ça monte, ça monte, ça monte…

Ça monte…

Ça monte…

Finalement devant nous au loin : le panneau Puno, on est enfin arrivés !!

Nous choisissons un hôtel avec eau chaude, une première pour nous au Perou. Quel bonheur !

Prochaine étape: découverte de Puno et visite du lac Titicaca, on a quand même pas pédalé jusqu’ici pour ne pas en profiter !

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.